Algérie Télécom, le trafic internet sur la câble sous-marin d’Annaba, qui a subi le 6 mars dernier des dommages suite à des intempéries, sera interrompu vendredi prochain entre 01h00 et 18h00, afin de procéder à son transfert vers de nouveaux branchements, indique mardi le ministère de la Poste et des Technologies de l’information.

Algérie Télécom

« Suite aux déterrage du câble sous-marin +SEA-ME-WE 4+ et des dommages subis au niveau de sa chambre d’atterrissement, causés par les intempéries   enregistrées sur les côtes d’Annaba en date du 6 mars 2016, Algérie Télécom a initié plusieurs actions visant la sécurisation et la protection de ces installations, notamment l’aménagement d’une nouvelle chambre  d’atterrissement sécurisée et assurant la protection optimale du câble, en remplacement de l’infrastructure située actuellement à proximité de la plage, l’exposant dangereusement, de ce fait, aux risques liés aux changements des conditions météorologiques ainsi qu’à tous les aléas », note la même source.

« Le transfert du câble vers cette nouvelle enceinte s’effectuera du 11 au 27 avril 2017 par l’intervention d’un bateau câblier, appartenant à la société +ELETTRA+, autorisé à entrer dans les eaux nationales pour la durée  des travaux. Dans ce cadre, une interruption du trafic internet sur ce câble aura lieu le vendredi 14 avril entre 01h00 et 18h00, correspondant au temps nécessaire pour le transférer vers les nouveaux branchements », précise-t-on.

« Soucieuse de la continuité du service public et de l’activité économique de ses clients entreprises et administrations, Algérie Télécom a pris les mesures nécessaires à l’effet d’assurer la continuité de ce service à   travers l’optimisation et la canalisation du trafic y afférent sur le câble +ALPAL+ reliant Alger à Palma et le câble terrestre reliant Annaba à Bizerte en Tunisie, objet de l’accord ministériel conclut en octobre 2015 ».

Tout en regrettant les désagréments dus à l’interruption du trafic internet durant la journée du vendredi 14 avril 2017, le ministère rappelle que « cette action préventive évitera, à l’avenir, tout éventuel risque de  blackout non maitrisé, sachant que toute réparation ou intervention est  tributaire de l’affrètement d’un navire câblier, dont les délais de mobilisation et d’intervention dépendront des entreprises spécialisées dans ce domaine ».