il ne s’agit pas d’une faille Android à proprement parler, mais l’on se demande quand même comment un logiciel espion peut se retrouver installé sur des centaines de millions d’appareils. L’information relatée par le New-York Times laisse pour le moins songeur : 700 millions d’appareils Android d’origine chinoise contiennent un logiciel espion en provenance de Shanghai Adups Technology Company.

android espion

De nombreux smartphones d’entrée de gamme disponibles en Chine sont ainsi équipés « en standard » de ce mouchard qui permet de récupérer de nombreuses informations sur l’utilisateur (contacts par exemple) et aussi sur ses usages au quotidien. Adups se défend et explique qu’elle a développé le logiciel dans le seul but d’assister un fabricant chinois afin qu’il récupère des données sur ses clients, mais au final, le problème reste le même : les utilisateurs de ces smartphones n’étaient pas au courant du spyware intrusif. BLU, ZTE ou bien encore Huawei font partie de la liste des clients d’Adups, ce qui au passage ne risque pas d’améliorer l’image de marque de Huawei aux Etat-Unis (après déjà une première affaire de mouchard). Les autorités américaines ont d’ailleurs averti qu’elles allaient prendre des mesures afin que le logiciel espion ne se retrouve sur aucun smartphone vendu aux Etats-Unis.

Source : kulturegeek

commentaires