Facebook a déjà annoncé être du côté d’Apple dans l’affaire qui oppose le fabricant au FBI. Aujourd’hui, Mark Zuckerberg, le patron du réseau social qui 1,5 milliard d’utilisateurs, a décide de prendre la parole pour évoquer ce sujet qui fait le tour des médias depuis une semaine maintenant.

À l’occasion du Mobile Word Congress qui se déroule en ce moment même à Barcelone en Espagne, Mark Zuckerberg a déclaré « Nous sommes compatissants avec Apple. Nous croyons au chiffrement : nous pensons que c’est un outil important ». Pour rappel, le FBI cherche à obtenir des informations de l’iPhone du tireur de la fusillade de San Bernardino. L’iPhone est bloqué par un code, le contenu est par conséquent chiffré. Et Apple n’a pas la clé pour le déchiffrer.

Mark Zuckerberg a ajouté être du même avis que Tim Cook, à savoir ne pas croire en l’utilité d’une porte dérobée pour permettre au FBI et aux autres autorités d’avoir un accès privilégié aux données. Il ajoute que Facebook a« une très grosse responsabilité » pour éviter différentes attaques, qu’elles soient terroristes ou non. Il annonce que Facebook supprime tout ce qui fait la promotion du terrorisme ou de l’État islamique sur le réseau social.

Pour rappel, voici les entreprises high-tech qui sont du côté d’Apple : Google, Facebook, Twitter et Yahoo. Microsoft n’a rien dit officiellement sur le sujet.