Combien d’entre nous ont vu leurs écrans se fissurer ou voler en éclats après une mauvaise chute ? Ce problème pourrait disparaître de la liste de nos tracas quotidiens. Vous allez probablement vous demander, comment ?

Actuellement, le Gorilla Glass est le matériau de prédilection pour tous les smartphones haut de gamme, mais il se brise facilement au moindre impact, et les utilisateurs doivent alors choisir entre racheter un nouveau téléphone ou dépenser des fortunes pour faire réparer leur écran. 

Des scientifiques du département de chimies de l’université de Riverside en Californie ont inventé un matériau « auto-cicatrisant », qui pourrait incarner l’avenir du smartphone, l’outil de communication et d’information indispensable au monde moderne. Ces derniers pourraient s’autoréparer en moins de 24 heures.

Ce matériau, composé de polymère extensible et d’un sel ionique, présente une connexion appelée force ion-dipôle. Ces ions chargés et molécules polaires s’attirent et s’alignent, afin de mener à bien la réparation. Le matériau qu’ils expérimentent est transparent, auto-réparateur, très souple et il peut être activé par électricité. D’ailleurs la plupart des écrans de smartphone disposent d’un réseau d’électrodes qui rend leur surface sensible au toucher, c’est parce qu’ils conduisent l’électricité du doigt qu’ils sont tactiles.

Ces scientifiques pense que ce type de matériau sera produit dans moins de 3 ans. Un jour nos smartphones seront indestructibles.