Invitée de « 90 minutes d’infos » sur Ennahar TV, la plus jeune ministre du gouvernement Sellal VI, Houda-Imane Faraoun, s’est expliquée sur plusieurs sujets d’actualité relatifs aux Technologies de l’information et de la Communication (TIC).

En effet, la ministre de la Poste et des TIC a dévoilé qu’un nouveau câble sous-marin entre Valence et Oran entrera en service dès l’année prochaine, pour éviter un nouveau blackout en cas de problème avec le seul câble d’Annaba. Houda-Imane Faraoun explique ce retard pour, entre autres, le coût très élevé estimé, selon elle, à pas moins de 26 milliards d’euros.

Interrogée sur la récente polémique sur le mode de facturation des opérateurs de téléphonie mobile, la ministre affirme que l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT) est chargée d’enquêter sur toute augmentation ou surfacturation.  Assurant que l’ARPT n’a été informée par aucun opérateur sur une éventuelle augmentation des tarifs.

Concernant la 4G mobile, Houda Faraoun explique que son service œuvre à son lancement dans certaines régions du pays, rassurant que cette quatrième génération offrira à ses utilisateurs un débit Internet maximum.

Evoquant les réseaux sociaux, la ministre de la Poste et des TIC s’est montrée sceptique quant à l’installation par Facebook d’un premier bureau en Algérie. Madame Faraoun justifie que « tant qu’il n’y a pas un concurrent local sérieux, ce réseau social n’envisagera pas d’installer un bureau en Algérie ».