Plutôt iPhone ou smartphone Android ? Les terroristes ont choisi selon le procureur de Manhattan. D’après lui, ils préfèrent utiliser le smartphone d’Apple. La raison ? Il existe des zones d’ombres sur le terrain de la sécurité.

Lorsqu’il s’agit de sécurité, les autorités américaines n’y vont pas de main morte pour pointer du doigt les faiblesses des smartphones. L’année dernière, Eric Holder, ministre de la Justice qualifiait l’iPhone de « téléphone de choix pour les pédophiles ». Aujourd’hui, c’est le procureur de Manhattan, Cyrus Vance Jr., qui sort l’artillerie lourde. Selon lui, l’iPhone est un smartphone « de choix pour les terroristes ».

Ce qui motive son propos, c’est le fait que le smartphone d’Apple contient une zone « sombre » en terme de sécurité. Selon lui, les autorités ne peuvent pas accéder à certaines informations même avec un mandat de justice.

Cette zone « sombre » serait liée au chiffrement des données d’un iPhone sous iOS 8. Apple a en effet mis en place un système de chiffrement des données permettant de protéger la vie privée. La contrepartie est que même les autorités ne peuvent y avoir accès. D’ailleurs, Apple lui même n’a pas accès à ces données comme le rappelait Tim Cook.

Sur Android, les choses sont bien différentes. Avec Android Lollipop, Google avait promis qu’un chiffrement des données équivalent à celui d’Apple allait être mis en place. Mais finalement la firme a fait marche arriére, pour le plus grand bonheur des autorités américaines.

Ainsi, pour les terroristes, entre un iPhone qui leur permet de ne pas être « pistés » et un smartphone Android pouvant être inspecté à tout moment par les services de renseignements, le choix est vite fait. Enfin, ça, c’est le procureur de Manhattan qui le dit.

 

commentaires