Après l’arrêt des ventes et une campagne médiatique qui n’aura pas épargné le numéro un mondial, le géant mobile sait qu’il ne peut pas se louper avec son prochain smartphone haut gamme. La pression est donc déjà énorme sur les épaules du futur Galaxy S8 (Edge), à tel point que Samsung pourrait ne prendre aucun risques, jusqu’à se fournir chez son concurrent LG.

samsung
Le site The Investor nous apprend en effet que Samsung pourrait se rapprocher de LG Chem, une filiale de LG, pour la production des batteries du Galaxy S8. Cela ne signifie pas que Samsung SDI ou le chinois ATL seront écartés, mais que le sud-coréen diversifierait ses sources d’approvisionnement en composants; incidemment, si le cauchemar devait recommencer, le fabricant se garderait une porte de secours en reportant l’intégralité de la production sur LG Chem.

Rappelons que Samsung SDI et ATL étaient les fournisseurs de la batterie du Galaxy Note 7, et que les combustions d’appareils ont concerné des Note dont les batteries provenaient de ces deux fournisseurs. On peut donc comprendre que Samsung soit devenu un peu plus prudent…