Le gouvernement Nord-Coréen est un adepte de l’humour involontaire, et on en rirait encore plus franchement si le pays n’était pas réputé pour ses manquements gravissimes aux droits les plus fondamentaux de l’être humain. La dernière “private joke” en date n’est autre qu’un clone nord-coréen de Facebook, humblement décrit par les autorités comme “Le meilleur réseau social de Corée

th_kimg-jong-un-computer

                                                                               “Regardez les gars, j’ai déjà des Likes !”

Ce réseau social a été baptisé Starcon (ce qui forcément dans notre langue de Molière prête le flanc à la moquerie grasse) et s’avère – surprise ! – ouvert aux internautes du monde entier . De toute évidence, Starcon doit aussi être ouvert aux quatre vents aux services de renseignement nord-coréens, qui n’auront de toute façon pas grand chose à faire étant donné le très faible taux de couverture du réseau internet dans le pays.

th_160527-kimjongun-570x196

                                                                 Les faux comptes de Kim jong-un n’ont pas tardé à apparaître

Comme on s’en doute, Starcon est devenu très vite la risée du web, et des faux comptes de Kim jong-un ont commencé à apparaître. Le site a même été hacké, ce qui a permis de déceler la trace de PHP Dolphins, un kit qui permet de fabriquer rapidement des réseaux sociaux. Certains “spécialistes” estiment que le site est apparu par erreur, et qu’il doit s’agir d’un projet interne au gouvernement nord-coréen, projet qui n’aurait jamais du être  rendu public, et en tout cas pas dans cet “état”.  Pire encore (ou disons encore plus comique) , un jeune écossais de 18 ans, Andrew McKean, aurait réussi à prendre le contrôle de Starcon en se connectant avec l’identifiant “admin” et le mot de passe “password”. Humour involontaire on vous dit…

SOURCE : I4U