Samsung est dans une zone de fortes turbulences depuis l’arrêt des ventes du Galaxy Note 7, et rien ne dit que le numéro un mobile puisse en sortir rapidement. Une information du web-journal Economic Daily News (chinois) laisse même entendre que le pire est peut-être à venir. 

SnapdragonCar malgré son annonce concernant les capacités de production de puces en 10 nm, Samsung pourrait ne pas avoir du tout convaincu Qualcomm, qui chercherait à passer l’intégralité de la production de ses prochains Snapdragon 830 et 835 à… TSMC, déjà en charge des processeurs du A11 pour l’iPhone 8 (selon de nombreuses sources concordantes). Autant dire que pour Samsung, cette défection serait une catastrophe aux retombées financières sans doute beaucoup plus lourdes que celles de l’affaire du Note 7.

TSMC soupçonnerait en fait Samsung LSI de ne pas pouvoir tenir les délais, les gros fabricants de mobiles Android n’auraient encore reçu presqu’aucun exemplaires de chipset 830 à intégrer à leurs flagships 2017, une véritable anomalie alors que les nouveautés sont en général dévoilées lors de la WWDC du mois de février.

Source : kulturegeek