Qui aurait cru qu’une ancienne usine dans un sous-sol, fermée depuis plus de 30 ans, deviendrait un jour le théâtre d’un environnement propice à la création de valeur économique, sociale et artistique, en s’appuyant sur les nouvelles technologies ?

sylabs

Sylabs est le nom donné au projet sur lequel a travaillé Abdellah Mallek, jeune entrepreneur algérien, pendant 3 ans. Ce dernier a déclaré que « Sylabs a pour ambition de réunir les profils créateurs de valeurs économiques et sociales pour l’Algérie, qu’ils soient entrepreneurs, développeurs, étudiants, artistes, journalistes ou simplement des jeunes, souhaitant développer leurs profils, et de leur proposer au-delà d’un simple espace un environnement propice au développement de leurs talents et à la concrétisation de leurs projets ».

 

Pour soutenir Sylabs, qui d’autre que General Electric pouvait le faire. Au travers du GE Garages, un atelier de prototypage destiné à sensibiliser les jeunes aux technologies de pointes et les aider dans la réalisation de leurs projets.

La valeur ajoutée de Sylabs est sa variété d’imprimantes 3D mise à la disposition du public. Faites donc un tour et constatez par vous-même la qualité du lieu, ça vaut le détour.

Pour ne pas vous perdre, c’est exactement en face de l’institut français (ex CCF) 

 

commentaires