La police japonaise a annoncé qu’une femme a été renversée et tuée par un chauffard qui jouait à Pokémon Go en conduisant. Les nombreuses précautions prises par le gouvernement japonais n’ont pas empêché le pire.

Une femme âgée de 70 ans a été renversée hier par un chauffard qui jouait à Pokémon Go tout en conduisant sa camionnette. L’accident s’est passé à Tokushima, sur l’île de Shikoku, à l’ouest du Japon. Le chauffeur, un agriculteur de 39 ans, était en train de jouer sur son téléphone et affirme ne pas avoir vu deux femmes traverser la route. Les deux femmes ont été renversées, l’une étant morte sur le coup et l’autre étant blessé au bassin.

Selon la police japonaise, cet accident est le 79e accident lié à Pokémon Go depuis la sortie de l’application sur l’archipel, le 22 juillet dernier. 22 personnes ont été blessées dans ces accidents. La police japonaise affirme ainsi qu’en quelques semaines, déjà plus de 1000 personnes ont été arrêtées ou verbalisées pour avoir joué dans des conditions dangereuses, en conduisant ou en roulant à vélo par exemple.

Niantic Labs, le développeur de Pokémon Go et le gouvernement japonais ont pourtant tous les deux mis en place une série de mesure afin de limiter le plus possible ces accidents. Du côté du développeur, l’application est capable de repérer quand l’utilisateur se déplace trop vite et qu’elle le suspecte de conduire. Elle affiche une Pop Up demandant d’arrêter de conduire pour jouer.

Du côté du gouvernement japonais, des tracts d’informations comprenant neuf recommandations ont été distribués dans les lieux publics. Ils dispensent divers conseils, comme le fait de faire attention à sa vie privée, d’emmener une batterie de secours pour contacter quelqu’un en cas de problème, de penser à se couvrir durant les fortes chaleurs pour éviter l’insolation et surtout de regarder devant soi en jouant.

commentaires