Depuis quelques jours , une perturbation et des coupures intempestives de la connexion Internet sont enregistrées à Alger. Les habitants de la banlieue Est d’Alger sont sans connexion Internet. Ce qui a occasionné des désagréments aux usagers.

Pour rappel, en 2015, un câble coupé au large d’Annaba a privé l’Algérie de plus de 80 % du trafic d’Internet.  Ce quasi “blackout” avait duré presque des semaines. Cette fois-ci, la faute n’est pas aux intempéries tout le monde le sait. Selon un cadre à Algérie Télécom jointe par téléphone. Qui déclare que, le problème n’est pas à leur niveau. Il annonce que : “Ses coupures indépendantes de la volonté des services techniques d’Algérie Télécom qui affectent les liaisons Internet de sa clientèle” . Mais  » un engin de la commune a arraché de façon accidentelle les fils fibre optique au moment du ramassage des poubelles ».

En tant que fibres optiques , ça constitue l’un des éléments clef de la révolution des télécommunications. Comment ils se sont arrachés ? alors qu’ils devraient être à l’abri en souterrain. Ou ont va se dire que  » La chambre technique ports fibres optiques Algérie Télécom se trouvait devant une décharge poubelle et que l’engin  NETCOM tentait de se brancher (?).

Il nous fait savoir que l’entreprise œuvre, depuis la signalisation de l’incident pour résoudre le problème, comme quoi l’équipes se sont déplacées sur place et font tout pour rétablir la connexion dans les plus brefs délais en rajoutant que  » La réparation risque de durer quelques jours, car :  » les câbles endommagés doivent être remplacés ». dans un tel cas, certains internautes ne l’entendent pas de cette oreille. Contrairement à ce qui es indiqué par le directeur de la communication d’AT, Abdelmalek Touati « C’est un acte de sabotage » qui a perturbé le réseau de téléphonie et internet en fibre optique dans plusieurs quartiers de la capitale « .

Algérie Télécom est l’un des secteurs les plus stratégiques du pays après l’énergie, l’industrie et la défense,c’est une grande crainte.

Que reproche-t-on à Azouaou Mehmel ?