La ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication Houda Imane Faraoun, a annoncé sur les ondes de la radio chaine 3 ,l’ouverture prochaine du marché de l’Internet aux opérateurs privés.

la ministre de la Poste et des TIC a affirmé « qu’il est théoriquement faisable, Sauf que les mécanismes permettant son ouverture ne sont pas là ». Le 28 décembre 2016, le projet de loi relatif aux règles générales relatives à la Poste et aux Communications électroniques a été examiné et approuvé en Conseil des ministres. Le texte doit être approuvé par le Parlement. « Algérie Télécom aujourd’hui n’est pas dans l’obligation d’ouvrir sa boucle locale. Par contre, le projet de loi qui a été soumis permettrait de mettre en place le dégroupage comme obligation pour Algérie Télécom, chose qui a été faite dans tous les pays qui ont développé leur réseau », a précisé la ministre.

Houda Feraoun annonce un investissement de 27 milliards de dinars en 2017 par Algérie Télécom pour améliorer la qualité des services Internet offerts aux usagers. « Le citoyen algérien va avoir du vrai haut débit et sera éligible au 100 méga », promet la ministre.

Les cahiers des charges obligent l’opérateur à la déployer sur 10% de la surface de la wilaya. À défaut, l’opérateur ne sera pas autorisé à se redéployer sur une autre wilaya. « En matière d’investissement, ce n’est pas grand-chose pour les opérateurs mobiles qui réalisent des chiffres d’affaires et des résultats extraordinairement élevés », affirme la ministre.

commentaires