Ce lundi, Tim Cook a envoyé un email à l’ensemble de ses employés pour évoquer le cas de l’iPhone bloqué du tireur de la fusillade de San Bernardino et du FBI. L’email, partagé par BuzzFeed, montre que le patron d’Apple ne compte pas se laisser faire.

Le FBI veut qu’Apple retire les sécurités de l’iPhone du tireur pour accéder au contenu. Mais pour Apple, cela relève plus de l’arbre qui cache la forêt. « Ce cas est bien plus qu’un simple téléphone ou une seule enquête »indique Tim Cook. Le patron d’Apple estime qu’il faut se rassembler plutôt que s’opposer dans ce débat. C’est pour cette raison qu’il espère que le gouvernement va retirer sa demande, à savoir ne plus obliger Apple à aider le FBI pour débloquer l’iPhone du tireur. Ce dernier est protégé par un code, les données sont chiffrées et Apple n’est pas en mesure de les déchiffrer.

Tim Cook dit avoir reçu des messages de la part de plusieurs milliers de personnes de chaque état aux États-Unis. Cela va d’un développeur de 13 ans qui remercie Apple de se dresser pour les générations futures à un militaire qui évoque le respect de la vie privée comme un « trésor ».

Suite à la première lettre (publique) de Tim Cook publiée la semaine dernière, Apple a mis en place une série de questions/réponses sur son site pour l’affaire qui l’oppose avec le gouvernement américain et le FBI. Les internautes peuvent les voir pour mieux comprendre l’affaire.

Enfin, Tim Cook note qu’Apple a déjà transmis au FBI les quelques données en sa disposition. Mais le FBI veut plus et Tim Cook indique que ce n’est pas possible.

commentaires