Cyanogen affichait de très hautes ambitions, trop hautes sans doute. L’OS pour smartphone, positionné pour atterrir à la troisième marche du podium derrière Android et iOS, ne peut même pas prétendre faire mieux que BB 10 et reste à des encablures d’un Windows Phone pourtant pas au mieux de sa forme.

cyanogenmod

Microsoft lui-meme avait pourtant mis à la poche pour soutenir le “félon” hérité d’Android, espérant sans doute ainsi affaiblir le poids global de l’OS de Google (et augmenter sa fragmentation). Peine perdu, aucun des modèles sortis sous Cyanogen n’a vraiment décollé dans les ventes, à tel point que l’entreprise vient aujourd’hui de réagir en annonçant le licenciement de 22% de ses effectifs, soit une trentaine de personnes (sur 136 salariés).

Afin de tenter de sauver ce qui peut l’être, Cyaongen a aussi embauché un nouveau Chief Operating Officer (Chef des opérations), Lior Tal, une pointure directement débarquée de Facebook.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here