Après le succès du très bon Alcatel One Touch Idol 3 l’an passé, la société chinoise a décidé de monter en gamme. A l’occasion du Mobile World Congress, la firme a donc présenté toute une série de nouveaux produits dont le Idol 4S qui se veut désormais plus premium et plus qualitatif que son prédécesseur. Alors, le pari est-il réussi ? Découvrez nos premières impressions dans notre prise en main du Alcatel Idol 4S.

Date de sortie et prix

L’Alcatel Idol 4S a été présenté le samedi 20 février à l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone. Il sera commercialisé à partir du mois de juin prochain au tarif de 449 euros( 52893.36 )Un seule version est disponible avec 32 Go de stockage interne mais le téléphone accepte les cartes microSD jusqu’à 500 Go.

Trois coloris seront proposés en France : or (Metal Gold), rose doré et noir (Dark Gray). Attention toutefois à ne pas pas trop attendre des couleurs car le colori ne diffère en réalité que sur les bords du smartphone.

Design et finition

Avec l’Alcatel Idol 4S, la marque a voulu monter en gamme et cela se ressent dès le premier regard. Le smartphone arbore une jolie robe en métal et en verre, ce qui fait de lui un produit élégant et très sobre. Le design reprend bien évidemment des parties déjà vues sur l’Idol 3 mais Alcatel a ajouté quelques petits plus esthétiques plaisants à regarder comme la lentille de l’appareil photo à l’arrière.

Alcatel a fait un bond en avant en matière de design et de finition.

Malgré son écran de 5,5 pouces, l’Alcatel Idol 4S sait rester « compact », à l’image de Huawei et de son Mate S  par exemple. La prise en main se fait donc très facilement et il est même possible de l’utiliser à une seule main. Sa résistance a aussi été améliorée pour mieux résister aux chocs.

La face avant est dominé par l’écran. On retrouve également le haut-parleur pour les appels, le capteur de luminosité et l’appareil photo frontal.

Les finitons de l’Idol 4S sont de très bonne qualité.

Sur le côté gauche de l’appareil, on trouve le bouton power et l’emplacement pour les cartes microSD et nanoSIM. Le bord opposé est lui plus fourni et offre les boutons de volume ainsi que le fameux bouton Boom Key dont je parlerai plus tard.

Le terminal est assez fin.

En bas se trouve le microphone et la prise mini-USB. La partie supérieure abrite elle la prise mini-jack.

Quelques éléments de design ont été repris à des concurrents.

Dans l’ensemble, le design du Idol 4S est plutôt réussi et saura séduire de nombreuses personnes. On peut lui reprocher parfois un manque d’audace car ces certains éléments sont largement inspirés par la concurrence mais l’ergonomie générale du téléphone est excellente. Il est clair en tout cas que la marque ait voulu monter en gamme.

Écran

L’Alcatel Idol 4S offre un grand écran AMOLED de 5,5 pouces avec une définition Quad-HD (1440 x 2560 pixels). Etant donné que le smartphone a été conçu pour être utilisé en couple avec un casque de réalité virtuelle, la défintion QHD devrait donc être largement suffisante pour fonctionner.

En utilisation classique sur le stand dans le hall d’exposition, l’écran du Idol 4S m’a fait une bonne impression. Tous les détails sont affichés de manière nette et les couleurs sont vives. Merci l’AMOLED. Un test plus complet nous permettra d’en savoir plus sur les capacités extérieurs de l’écran.

L’écran de l’Idol 4S est lumineux et confortable.

Autres caractéristiques

Boom Key

Boom Key est un bouton présent sur le bord droit du terminal qui permet d’accéder à des fonctionnalités logicielles supplémentaires sur le smartphone.

Six modes sont ainsi présents :

  • Boom my camera : pour prendre des photos instantanément, même en mode veille ou encore passer l’appareil photo en mode rafale, en un seul clic.
  • Boom my gallery pour classer les photos de manière artistique dans la galerie en créant un collage de photos ou un court diaporama et partager le contenu.
  • Boom my videos pour générer des effets surprenants dans les vidéos existantes, comme répéter à plusieurs reprises une partie précise de la vidéo ou modifier la vitesse de lecture pour passer en mode speed.
  • Boom my music pour améliorer la basse, le volume et la précision du son.
    Boom my game : pour renforcer également l’expérience audio avec un volume fort et une reproduction sonore spatiale.
  • Boom my view pour créer un effet 3D plus intense (effet parralaxe) lors de l’utilisation et un affichage moderne de l’interface par exemple de la météo en direct sur l’écran d’accueil.

Interface logicielle

L’Alcatel Idol 4S embarque la dernière version d’Android 6.0.1 Marshmallow avec la surcouche de personnalisation maison. On retrouve pas mal d’applications préinstallées. Outre celles de Google, on retrouve les applications des plus grands réseaux sociaux, de nombreux jeux (Cut the Rope 2, Clash of Clans, Asphalt…) et ainsi que d’autres applications maison.

L’Alcatel Idol 4S embarque la dernière version d’Android Marshmallow.

Performances

Même si le terminal se veut haut de gamme, ce sont plutôt des caractéristiques techniques d’un très bon milieu de gamme dont on a affaire. Le smartphone embarque ainsi un processeur Snapdragon 652 hexa-core soutenu par 3 Go de RAM et de 32 Go de mémoire interne. Cette dernière peut être étendue avec une carte microSD jusqu’à 500 Go.

Un test complet nous permettra d’en savoir plus sur les performances générales du téléphone mais sur le papier on est clairement en dessous d’un Galaxy S6 pourtant désormais disponible au même tarif. Quoi qu’il en soit, durant ma prise en main, je n’ai constaté aucun problème de retard ni de bugs flagrants qui peuvent faire craindre le pire, bien au contraire.

Qualité sonore

Alcatel a une nouvelle fois collaboré avec le fabricant de haut-parleurs JBL et dispose donc de haut-parleurs stéréo. Toutefois, la qualité du son reste encore inférieure à la technologie Boomsound proposé sur certains HTC. ALcatel a aussi une bonne idée puisque les haut-parleurs et les microphones sont montés symétriquement. De quoi pouvoir téléphoner même lorsque vous tenez votre téléphone à l’envers.

Appareil photo

Cöté photo, l’Alcatel Idol 4S propose un appareil photo principal de 16 mégapixels avec une mise au point ultra réactive (0,1-0,3 secondes selon Alcatel). La prise de photos est rapide, notamment lorsque vous activez la Boom Key. Ceci peut peut-être faire du terminal l’un des préférés des passionnés de photographie.

La caméra frontale offre une résolution de huit mégapixels. Les amoureux de selfies pourront aussi être séduits grâce au logiciel d’embellissement.

L’appareil photo de l’Idol 4S offre des fonctionnalités pratiques et amusantes.

Autonomie

Difficile d’évaluer l’autonomie d’un smartphone après seulement quelques minutes d’utilisation. Toutefois, l’Alcatel Idol 4S dispose d’une batterie intégrée de 3000 mAh qui s’annonce prometteuse. Couplé au mode Doze d’Android Marshmallow, le smartphone devrait tenir largement plus d’une journée. Le test final nous rendra son verdict.

Caractéristiques techniques

Alcatel
ModèleIdol 4S
SystèmeAndroid 6.0.1 Marshmallow
ÉcranAMOLED : 5,5 pouces
Quad-HD/2K (1440 x 2560 pixels)
ProcesseurSnapdragon 652
Quad-core 1.8 GHz Cortex-A72 & quad-core 1.4 GHz Cortex-A53
Puce graphiqueAdreno 510
Mémoire RAM3 Go
Mémoire interne32 Go
(extensible via micro-SD)
Appareil photoarrière : 16 mégapixels
avant : 8 mégapixels,
ConnectivitéWi-Fi (Dual-Band) a/b/g/n/ac, GPS (A-GPS) + GLONASS + Beidou,
Bluetooth 4.1 (A2DP, LE, apt-x), LTE 4G (Tri-Band) cat.6 jusqu’à 300 Mbit/s
CapteursAccéléromètre, Gyroscope, Proximité, Boussole
Batterie3000 mAh (amovible : non)
Dimensions153,9 x 75,4 x 7 mm
Poids149 grammes
DAS
Autre– Boom Key
Prix449 euros

Premier verdict

L’Alcatel Idol 4S est une mise à jour plus qu’intéressante par rapport à son prédécesseur. Outre ses qualités esthétiques indéniables, le smartphone propose des fonctionnalités sympathiques grâce à son bouton Boom Key, et elles séduiront facilement les utilisateurs.

Toutefois, ce nouveau design et cette montée en gamme ont un prix. Il faudra en effet compter 150 euros supplémentaires par rapport à l’Idol 3. Or, il n’est pas certain qu’à ce tarif là le succès soit au rendez-vous comme ce fut le cas l’an passé. La concurrence est en effet rude dans la catégorie et il manque quelques fonctions comme le lecteur d’empreintes digitales, elles auraient pu bien nous surprendre à ce niveau. Reste désormais à attendre le mois de juin pour avoir un avis définitif sur le terminal.