WhatsApp est à ce jour l’une des plateformes de messagerie les plus utilisées avec un milliard d’utilisateurs au total. Le service, qui appartient à Facebook a annoncé du changement dans sa politique de la vie privée qui va progressivement être mis en place chez tout le monde.

WhatsApp annonce qu’il va partager certaines données des utilisateurs avec Facebook. L’idée sur le long terme est d’intégrer les entreprises à WhatsApp et ainsi leur permettre de converser d’une certaine façon avec les utilisateurs. Avec Facebook, le profil de l’utilisateur est déjà établi, ce qui permettra de mieux le définir au sein de WhatsApp.

Quelles informations sont concernées ?

WhatsApp insiste cependant sur un point : vos messages sont désormais cryptés de bout en bout, ce qui signifie que ni Facebook, ni Instagram, ni même WhatsApp ne sont capables d’accéder au contenu de vos messages. En revanche, deux types d’informations personnelles sont concernés par l’échange de données entre WhatsApp et Facebook :

  • Les informations du compte : numéro de téléphone, nom, photo de profil, statut, date de la dernière connexion au compte…
  • Les contacts : WhatsApp peut transmettre à Facebook votre liste de contacts et la liste des personnes avec qui vous communiquez.

Sur Facebook, vous verrez donc bientôt des suggestions d’amis qui correspondent à vos contacts sur WhatsApp. L’application indique également que lorsque vous utilisez des services tiers avec WhatsApp (Google Drive, iCloud), ils reçoivent des informations en fonction de ce que vous acceptez de partager avec eux. Là aussi, il est conseillé de lire la politique de confidentialité de chaque service pour comprendre les données concernées.

Avec l’arrivée des entreprises dans WhatsApp, les utilisateurs pourront recevoir des messages comme des informations de rendez-vous, des bons et avis de livraisons, être informés des mises à jour de produits et bien plus. Ce système peut rappeler les bots lancés sur Facebook Messenger il y a quelques semaines. Mais WhatsApp prévient qu’il ne veut pas se mettre à spammer les utilisateurs.

Tout ceci sera progressivement lancé au cours des prochains mois. WhatsApp en profite pour rappeler qu’il a lancé il y a quelques semaines le chiffrement des conversations. Ni Facebook, ni WhatsApp ou un tiers (agence gouvernementale par exemple) ne peut lire les conversations des utilisateurs.

Source: