Une entreprise spécialisée dans la sécurité informatique, a découvert récemment qu’une backdoor bien planquée dans le firmware de la plupart des smartphones Android chinois,qui est capable de contourner le système de permission d’Android.

que fait cette backdoor ?

Et bien, elle collecte des infos comme le journal des appels, les SMS, la liste des contacts, l’historique de géolocalisation, les données des applications…etc. Et balance tout discrètement toutes les 72 heures à un serveur localisé en Chine. Cette opération espionnait constamment les données des appareils. Environ 700 millions d’appareils qui seraient concernés par ce problème.

Le firmware malicieux a été développé et introduit dans les smartphones par une entreprise chinoise, la Shanghai Adups Technology Co. Ltd. Elle bénéficie d’un réseau de 700 millions d’utilisateurs actifs et d’une part de marché de plus de 70 %, étendue sur plus de 200 pays.

                                          La formule standard d’enregistrement de Adups

Ce même firmware permet d’installer et de mettre à jour à distance des applications directement sur le téléphone, mais aussi de lancer des commandes root à distance. D’après les chercheurs qui l’ont analysé, la backdoor ne peut pas être supprimée ou désactivée.

On ne sait pas quelles seront les conséquences de cette découverte sur la société.

Source: