Cela fait deux mois qu’une nouvelle usine Matos Algérie pour le montage des téléphones Meizu et Doogee est prête et dispose de tous ce qu’il faut pour commencer le travail, mais le ministère de l’industrie n’a pas encore donné son autorisation pour des raisons qu’on ignore.doogee-mix-2

La nouvelle usine de Matos Algérie conçue pour le montage des téléphones portables Doogee 1 et 2 et Meizu, a été visitée par les constructeurs chinois des deux marques Doogee et Meizu qui est considérée comme une marque des plus influentes en chine, et ils ont donné leur accord pour le commencement du travail, vu que l’usine est équipée de nouveau matériel, des nouvelles technologies et tout ce qu’il faut pour un montage de téléphones dans les meilleures conditions. L’Autorité de Régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) a également donné son accord pour le commencement du montage, mais malgré cela le ministère de l’industrie n’a pas donné son autorisation.

Le ministère de l’industrie habituellement soutient la construction locale, et les usines pour réduire l’importation des téléphones portables. Et a donné plusieurs fois son autorisation pour des usines qui ne sont pas assez prêtes pour commencer le travail et cela pour encourager la production locale et les gens a l’investissement dans le domaine des nouvelles technologies. Mais cette fois il n’a pas donné sont autorisation pour Matos Algérie pour commencer, malgré leur bonne capacité de production et qu’ils ont été a la hauteur dans toutes les préparations. Ils ont même des modèles de téléphones Doogee et Miezu qui sont prêts et cela depuis deux mois. Donc le fait qu’ils n’ont pas encore donné leur autorisation n’est pas normal, et on ignore toujours les raison pour lesquelles ils ne l’ont pas fait.

Matos Algérie n’attend plus que cette autorisation pour débuter le travail, et ils ne savent pas pour combien de temps ils doivent encore attendre.