Alors que certains pays n’ont pas encore généralisé le déploiement du réseau 4G, voilà que la 5G pointe déjà le bout de son nez. À en croire les données techniques concernant cette technologie, le réseau 4G sera bientôt mis au placard. En effet, la 5G ne promet pas non seulement le très haut débit, mais carrément une capacité théorique mille fois supérieure au très haut débit.

Concrètement : qu’est-ce que la 5G ?

La 5G n’est rien de moins que la prochaine génération de réseaux de téléphonie mobile. Prochainement, la 5G sera progressivement déployée en parallèle avec les réseaux déjà existants. En d’autres termes, cette technologie viendra appuyer les réseaux 4G, 4G+, LTE et LTE Advanced. Il ne peut n’y avoir aucune comparaison entre la 5G et la 4G ou la 4G+. Si ces deux derniers ont permis d’agréger plusieurs bandes de fréquence, la 5G offrira des débits plus élevés et peu de latence.

Lire : Samsung avait un prototype de téléphone 5G au CES

Contrairement aux réseaux 4G, la 5G est capable d’absorber d’énormes quantités de données. Elle peut également supporter un nombre important de connexions. Modulable au gré des besoins, la 5G a été pensée pour répondre aux besoins de tous les usagers, que ce soit entre termes de performances, d’économies ou d’usages critiques. Notons que la 5G est l’un des objectifs majeurs de la Commission européenne pour les prochaines années.

Aussi : Prototype Vivo Nex 5 G avec Snapdragon 855 présenté en Chine

L’Union Européenne espère que les groupes européens doivent initier et réussir la standardisation de cette technologie, et cela, même s’ils n’ont pas su popularisé la 4G.

Quand est-ce que la 5G sera opérationnelle ?

La technologie est encore dans une phase d’expérimentation, et jusqu’à ce jour, tous les tests effectués se sont déroulés sans encombre, ce qui est très prometteur. Il faudra s’armer de patience, car la 5G ne sera disponible qu’à la fin de 2019, et encore, il ne s’agit ici que d’une estimation.

A Voir : Oppo et la 5G : Un pas de plus !

Les acteurs majeurs et autres spécialistes de la question s’accordent à dire que la 5G ne sera vraiment opérationnelle qu’en 2020. D’ici à ce que le déploiement ne soit confirmé, les expérimentations vont continuer et se multiplier, comme a déjà pu effectuer Bouygues Télécom. Rappelons que le test grandeur nature qui a été réalisé pendant les Jeux olympiques d’hiver en Corée du Sud a largement démontré l’efficacité de la 5G.

Et : Ooredoo – Qatar leader mondial des I.o.T grâce à la 5G de Ooredoo

Comme à l’accoutumée, le déploiement de la 5G se fera progressivement, comme il fut le cas durant le passage de la 3G vers la 4G. On estime qu’en 2020, la généralisation de la 4G sur l’ensemble du territoire sera effective, le timing est donc parfait.

Zoom sur les débits de la 5G

D’après les données techniques qui nous ont été fournies, il semblerait que la 5G soit capable d’attendre des débits de plusieurs Gb/s. Elle serait même en mesure de dépasser les 15Gb/s, qui est une performance encore jamais atteinte par les réseaux 4G et 4G+. Il tient toutefois de noter que l’utilisateur va systématiquement atteindre de telles vitesses.

Ou : 5G – Tout ce que vous devez savoir sur le réseau de l’Avenir

Tout dépend de l’opérateur et du nombre de machines qui sont connectées sur la même base. Dans le dossier technique élaboré par l’ITU, l’organisme souhaiterait restreindre la vitesse de téléchargement à 30bits/s/Hz et celle de l’importation (upload) à 15bits/s/Hz.

Si nous prenons en compte un bloc de 20 MHz, les débits de téléchargement devraient atteindre la vitesse de 600 Mb/s contre 150 Mb/s actuellement, ce qui est nettement meilleur il faut le convenir.